Sport Compétences, la VAE pour les sportifs

Enfin presque... La VAE (Validation des Acquis de l’Expérience) renvoie à l’obtention d’un diplôme correspondant aux compétences professionnelles qu’un candidat a développées pendant son parcours. Pour les sportifs, ce diplôme n’existe pas (pas encore...). Alors nous avons choisi une démarche pragmatique : cette reconnaissance est ici délivrée par les entreprises elles-mêmes sous forme d’attestations de compétences, à l’issue d’un programme d’appropriation et de renforcement de ces compétences que le sportif parcourt.

Développé en partenariat par Collectifs Sports et FDJ, sous la responsabilité pédagogique de Véronique Barré, il s'agit d'un programme ambitieux au service de l'insertion professionnelle des sportifs. Il a été présenté pour la première fois le lundi 13 novembre au CNOSF à l'occasion des débats du sport solidaire, en présence de Madame La Ministre Laura Flessel.

 

 

Car il n’est plus possible d’entendre un sportif dire, après une carrière professionnelle ou de haut niveau qui a duré 5, 10, 20 ans ou plus : « je ne sais rien faire ». Ou trouver en bas de son CV, dans la rubrique divers, qu’il est 8 fois champion de France d’escrime....

 

Ce parcours a une vraie valeur.

Une valeur dont le sportif doit prendre conscience.

Ce n’est pas si simple quand le sport a rempli son quotidien pendant si longtemps et que ses principales relations appartiennent à ce même monde de professionnels du sport ; ceux-là ne visent qu’à l’amener vers son meilleur niveau sportif, ils veillent sur sa forme, sa récupération, son mental, sa technique, sa tactique, tout ce qui va lui permettre de performer, de décrocher la médaille.  Dans cet environnement peu savent réellement ce que ces ressources comportementales, relationnelles, organisationnelles peuvent apporter au monde de l’entreprise qu’ils ne connaissent pas.

 

Le monde de l’entreprise aussi doit aller plus loin dans le regard qu’il porte sur le sportif, car peu savent ce qu’est réellement une vie de sportif professionnel. Une anecdote illustre très bien cela. Dans la cadre de ce programme Sport Compétences, Jennifer Piot (équipe de France de ski, descente) réalisait son immersion en entreprise chez 2L Concept et participait à un salon sur le sport-santé. Elle est présentée à des visiteurs, un groupe d’étudiants en sport. Un étudiant lui demande : « et en dehors des compétitions, tu fais quoi le reste du temps ? » Euh.... Mais quelque part nous sommes tous très loin d’imaginer de quoi est faite la vie d’un sportif qui chaque jour de l’année travaille pour construire sa performance. Alors oui un sportif apporte du dynamisme, parfois de l’esprit d’équipe, de la combativité, il porte une image de quelqu’un de bien et de solide. Mais tellement plus que ça.

 

L’objectif du programme Sport Compétences est double :

  • Faire prendre conscience aux sportifs des ressources qu’ils ont développées durant leur carrière, les consolider pour pouvoir les réutiliser dans le monde de l’entreprise ;
  • Montrer aux entreprises que les sportifs professionnels et de haut niveau peuvent leur apporter plus que de l’image ; ils ont développé pendant leur carrière des qualités et des compétences utiles au monde de l’entreprise.

 

De quelles compétences s’agit-il ?

Nous parlons ici des soft skills, pas de compétences métier mais des compétences comportementales, relationnelles, organisationnelles transférables au monde de l’entreprise.

Avec un groupe d’entreprises et de sportifs[1],  à l’initiative de l’association Collectif Sports et de la FDJ, nous avons élaboré un référentiel de ces compétences attendues par l’entreprise et développées dans un parcours sportif. Chaque compétence a ensuite été développée, qualifiée, illustrée, contextualisée à des situations sportives et d’entreprise.

 

La démarche consiste ensuite pour le sportif à se positionner et choisir, à partir de sa pratique sportive et de son projet professionnel, les compétences qu’il pense avoir développées et dont il juge utile de se revendiquer sur son CV au regard du métier visé.

 

Une fois ce choix réalisé, le sportif va travailler ses compétences en 3 temps :

  • le premier consiste à identifier les situations de sa carrière sportive où ces compétences se manifestent,
  • le second à comprendre les concepts et référents théoriques qui s’y rattachent,
  • le troisième à aller observer en entreprise la mise en jeu de ces compétences, pour voir ce qui ressemble et ce qui diffère par rapport à sa mise en jeu dans le sport tel qu’il l’a connu jusque là.

Ce travail est accompagné, puis analysé et donne lieu à la production d’une réflexion par le sportif qui doit ainsi démontrer ce qu’il a compris du sujet et comment il se voit mobiliser les ressources qu’il a acquises dans le sport pour les remobiliser et les adapter au contexte de l’entreprise.

Ce travail est alors présenté à un jury de professionnels de l’entreprise qui, selon le résultat, lui délivre les attestations de compétences qu’il pourra valoriser sur son CV.

 

Ainsi Sport compétences est un programme destiné aux sportifs, il est aussi un label qui réunit les acteurs de l’insertion professionnelle des sportifs. Plus ils seront nombreux à soutenir le programme, plus ce programme aura de poids aux yeux des entreprises qui recevront les sportifs dans leur démarche vers l’emploi.

 

Pour intégrer ce label, les entreprises s’acquittent d’une cotisation annuelle et financent l’accompagnement du sportif.  Elles participent également aux jurys de délivrance des attestations de compétences aux sportifs, et elles offrent des opportunités de stage aux sportifs et les y accompagnent.

 

Les sportifs visés par ce programme sont en premier lieu ceux qui n’ont pas de formation académique poussée ou qui ont un diplôme finalement pas adapté à leur projet professionnel. Mais tous ceux qui veulent prendre conscience des ressources qu’ils ont à mobiliser pour l’entreprise ont un intérêt à faire ce travail.

Ils doivent avoir une carrière sportive professionnelle ou à haut niveau, et surtout être volontaire pour la démarche. En fonction de leur disponibilité, le parcours dure environ 3 mois pour un travail sur 2 à 4 compétences référencées. Car les sportifs encore en activité sont aussi accueillis dans le programme. Les derniers critères sont d’avoir un projet professionnel ou des pistes clarifiées et ne pas avoir arrêté depuis plus de 2 ans.

 

Les candidatures sont à adresser à Véronique Barré (v.barre@collectifsports.org) ou Frédérique Quentin (fquentin@lfdj.com).

Élaboré conjointement par FDJ et Collectif Sports, le pilotage est assuré par ces deux parties prenantes et un sportif qualifié. La gestion du programme est confiée à l’association Collectif Sports qui va accueillir les entreprises au sein du label et accompagner les sportifs dans le programme. La responsabilité pédagogique est assurée par Véronique Barré.

 

Vous représentez une entreprise qui se sent concernée par la reconversion des sportifs, vous souhaitez aider ces champions sportifs à s’épanouir dans leur nouvelle vie et redevenir des champions dans le monde de l’entreprise, vous aimeriez recruter ces profils, ou encore vous voulez aider des sportifs que vous avez recruté à réaliser leur plein potentiel, rejoignez le label.

 

Pour toute info complémentaire, contacter Véronique Barré .

 


[1] FDJ, BPCE, GENERALI, LA POSTE, RATP, DECATHLON, SPARRING PARTNERS, ATHLÈTES ET PARTENAIRES, CNOSF, INSEP, ainsi que Yannick SOUVRÉ et Stéphane DIAGANA en tant que sportifs témoins

X